Non classé

Outplacement : qui peut s’en bénéficier ?

 

Souvent mal informés, certains salariés ont tendance à croire que l’outplacement est uniquement réservé aux expérimentés dans une entreprise. De plus, il est à observer que ce sont majoritairement les salariés dotés d’au moins 5 ans d’ancienneté dans une entreprise qui bénéficient souvent de cette prestation. Pourtant, tout salarié qui venait de renoncer à son emploi peut profiter d’une prestation d’outplacement. Celle-ci l’aidera à passer plus rapidement l’étape de la quête d’un nouvel emploi, et ce, durant une durée s’étendant à 1 jusqu’à 8 à 9 mois.

Vouloir bénéficier d’un outplacement

Nombreuses sont les raisons pouvant amener un salarié à vouloir bénéficier d’une prestation d’outplacement. À part les divergences qu’il rencontre dans l’entreprise ou une envie d’explorer au mieux ses capacités personnelles, un employé pourra réclamer une telle prestation lorsqu’il veut prendre le temps pour évoquer ses projets ou ambitions personnels. Un outplacement serait également la meilleure option lorsqu’il souhaite capitaliser sur ces acquis et mettre en avant ses atouts personnels et professionnels. Pour l’entreprise, son choix de faire appel à un cabinet d’outplacement symbolise sa bonne foi vis-à-vis du salarié. Ce qui veut dire qu’il continue à accompagner et à épauler le salarié après que celui-ci ait quitté l’entreprise.

 

Outplacement : qui peut s’en bénéficier ? formation13

 

L’outplacement individuel vs outplacement collectif

C’était dans les années 70 que l’outplacement collectif a connu son heure de gloire en France. Ce sont les cadres, plus particulièrement les salariés âgés de 35 à 50 ans, qui l’utilisent auparavant afin d’être reclassés plus rapidement. Depuis 2008, l’outplacement individuel a connu aussi une réelle popularité dans l’Hexagone et a permis aux salariés de moins de 35 ans d’explorer une nouvelle voie efficiente pour recouvrer au plus vite leurs statuts de travailleurs. Certains, après avoir suivi un programme d’outplacement, ont pu trouver très rapidement un emploi décent au même titre que ce qu’ils possédaient auparavant. D’autres ont décidé de créer eux-mêmes leurs propres entreprises après avoir pris connaissance de leurs aptitudes professionnelles. La formule d’outplacement est actuellement adoptée par plusieurs entreprises lors du départ d’un ou plusieurs salariés.

Quelques critères à étudier lors du choix d’un cabinet d’outplacement

De coutume, c’est l’employeur qui recommande le cabinet d’outplacement. Néanmoins, dans le souci du bon déroulement du programme d’outplacement, certains employeurs laissent au cadre la possibilité de suggérer un prestataire. Pour note, le choix d’un cabinet d’outplacement devra être fait minutieusement afin de pouvoir bénéficier des résultats attendus. Avant de faire son choix, l’employeur devra donc examiner quelques points essentiels à commencer par une comparaison entre 2 ou 3 prestataires de service afin d’identifier le meilleur. Il faut également tenir compte de l’honoraire perçu par le cabinet et cet honoraire équivaut généralement à un pourcentage du salaire annuel brut allant de 15 à 20 %. Un cabinet d’outplacement affichant un honoraire exorbitant n’est pas forcément le meilleur.

 

Droithumainenaction |
2aletwinningejournal |
Cheminots59 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Des voyants pas comme les a...
| How to improve your interne...
| The way to raise your web s...